Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


30 janvier 2019 |
FlashActu 51 : Quand notre hiérarchie s’acharne à museler notre liberté de manifestation .... FO riposte !
Publié; le 30 janvier 2019, mis à jour le 4 février 2019 | Snudi Fo 33

MARDI 5 FÉVRIER : Tous en GREVE


11h30- Place de la République

Liberté d’opinion et d’expression des enseignants : Le SNUDI FO 33 défend un collègue convoqué par son IEN, puis le Dasen

« Faites entrer l’accusé ! »

Chef d’accusation : « Obligation de réserve ».

Objet du délit : « Participation à une manifestation ».

Pièce à conviction : « Une photographie » diffusée sur un « réseau social », où l’on reconnait notre collègue devant une banderole « NON A LA FERMETURE DE L’ECOLE », et transmise à l’IEN par la Mairie.

C’est avec combativité qu’une déléguée FO a accompagné le collègue à cette ridicule convocation. FO a fait connaitre à l’IEN que la liberté d’opinion et d’expression sont à la base de la République, comme le droit de manifester, même le samedi matin ! Que le « devoir de réserve » n’existe pas dans le Statut général de la Fonction Publique, qu’il est une construction jurisprudentielle, appréciée par le juge administratif, en fonction de divers critères (place du fonctionnaire dans la hiérarchie, circonstances, modalités et formes de l’expression).

Notre collègue n’a tenu aucun propos dans aucune presse, sa seule action : se rendre à une manifestation. Prétendre, « à titre personnel », qu’il a enfreint son « devoir de réserve » ? Ubuesque !

« Vu à la manif une fois…convoqué deux fois ». Fin de l’entretien par l’annonce d’une… deuxième convocation à « l’étage supérieur ».

« Obligation de réserve » ? Ce qu’on nous réserve ?

Convocation ridicule, à moins qu’elle ne dissimule une volonté de baillonner la liberté d’expression, et donc d’opinion, des fonctionnaires.

C’est une tradition de l’Education nationale : à nouveau ministre, nouveau projet de loi. M. Blanquer a présenté le sien, « Pour l’Ecole de la Confiance », qui rappelle (article 1) que « les personnels de la communauté éducative contribuent à l’établissement du lien de confiance qui doit unir les élèves et leur famille au service public de l’éducation ». Quoi de plus normal. Sinon que la note explicative, dite « Etude d’Impact », , indique pour cet article : « Le Gouvernement souhaite inscrire, dans la loi, la nécessaire protection de ce lien de confiance (…). Compte tenu de son importance, il serait en effet déraisonnable de s’en tenir à une simple consécration jurisprudentielle. (…) Il en ira par exemple ainsi lorsque des personnels de la communauté éducative chercheront à dénigrer auprès du public par des propos gravement mensongers ou diffamatoires leurs collègues et de manière générale l’institution scolaire ».

Le « faux-nez » est tombé, ce projet vise bien à museler la liberté d’opinion et d’expression des enseignants.

« Cours de Luze, plus vite que Rue de Grenelle ? »

Audience du collègue à la Dsden, avec une déléguée FO, pour son « positionnement professionnel ». En l’absence du Dasen, retenu au Rectorat, mais en présence des… coupures de presse de la manif, dans lesquelles le collègue n’est pas cité. Seule, la photo sur internet !

Même scénario à charge, même argument de FO : le « devoir de réserve » n’existe pas dans le Statut général de la Fonction Publique, il est une construction jurisprudentielle, appréciée par le juge administratif… « Mais M. le Directeur administratif ne l’entend pas comme cela ». FO a demandé si le DASEN comptait convoqué tous les collègues qui seraient photographiés mardi 5 février, sous des banderoles « POUR LE MAINTIEN DES SERVICES PUBLICS » ou « CONTRE LA CASSE DU STATUT DES FONCTIONNAIRES » … Clôture du débat, « simple rappel à l’ordre », et circulez.

Fin de l’entretien : les possibilités de « positionnement professionnel » du collègue si la mesure de carte scolaire était actée, carrière, mouvement etc. Retour au concret de la « confiance ».

Convocations « à tire-larigot » : sortez « couverts » !

Pour la hiérarchie, les « convocations » semblent la pointe de la gestion des enseignants. Lettre de parents, pétition d’un groupe de pression, courrier d’un élu, et maintenant…photo volée (bientôt, bornage du portable ?), tout est bon à « convocations » ! Elles ne sont pas sans conséquence sur la sérénité, et la santé des collègues.

L’institution a le devoir de protéger ses agents.

C’est une préoccupation majeure de Force Ouvrière. A toute « convocation », contactez un délégué FO.


Le SNUDI FO 33 appelle tous les enseignants, AESH, AVS à se mettre en GREVE mardi 5 février.


11h30- place de la République

RDV sous les banderoles FO pour les photos !

· Non à la loi de remise en cause du droit de manifester, du droit de grève et des libertés syndicales ! Non à la répression et au fichage des manifestants et des militants !

· Augmentation immédiate du point d’indice, des salaires et des pensions.

· Maintien de l’ensemble des régimes de retraites existants (notamment notre Code des pensions civiles et militaires) et refus de tout système universel par points

· Préservation du service public, de sa présence territoriale et du statut des agents : fin des suppressions de postes. Non à l’emploi contractuel en lieu et place du statutaire !

· Versement d’une prime de 1000 € pour tous les fonctionnaires, comme proposée dans le privé !

· Extrait de l’appel en PJ

Modèle de déclaration d’intention de grève (en PJ)

A envoyer (depuis la boîte professionnelle) à ce.ia33-greves@ac-bordeaux.fr

Avant SAMEDI 2 FEVRIER – minuit

48 heures avant dont 1 jour ouvré

(Loi n° 2008-790 du 20 août 2008 et sa circulaire d’application n° 2008-111 du 26-8-2008)

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Documents Liés
Modèle déclaration d’intention de grève
PDF - 238.5 ko
Modèle déclaration d’intention de grève
Word - 14 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 66 : Après le 27 février.... le 22 mars en GREVE
FlashActu 64 : GRÈVE le 27/02 - Réunions FO à Ste Hélène, Biganos, Pauillac et spéciale "mvt départemental" à Bordeaux
FlashActu 62 : Mardi 27 février : Tous en GREVE, tous devant la DSDEN 33 !
FlashActu 61 : 3 postes pour 702 élèves : en GREVE le 27 février devant la DSDEN de Bordeaux
FlashActu 60 : Carte scolaire 2018 : Pierre ou Paul, qui déshabillera-t-on ?
FlashActu 59 : la coupe est pleine !
FlashActu 57 : La déliquescence de la FORMATION initiale et continue...
FlashActu 56 : CAPD du 30 janvier - Liste aptitude direction / promotion échelon / MVT inter /profilage
FlashActu 53 : EHPAD / pénitentiaire / défense du BAC et de l’université : SOUTIEN et MOBILISATION
FlashActu 51 : RYTHMES SCOLAIRES : rien n’est joué ! Tout reste à faire !
FlashActu 50 : RIS à Blanquefort et Biganos
FlashActu 49 : Sélection à l’université, le 1er Février : appel interfédéral à la mobilisation
FlashActu 47 : PROFILAGE de poste, prenez position en conseil des maîtres.
FlashActu 46 : Carte scolaire - renvoyez vos chiffres !
FlashActu 45 : 2018, 70 ans de résistance ouvrière et d’indépendance syndicale
FlashActu 44 : CP/CE1 dédoublés, redoublement : ALERTE
FlashActu 43 : n°43 : TEMPS PARTIEL : suite à l’action de FO, circulaire PARTIELLEMENT modifiée ...
FlashActu 42 : CADP du 7/12/17 : je te promets... du profilage et du temps partiel ...
FlashActu 41 : Commission de réforme : DANGER / Médecine de prévention / Enseignants référents
FlashActu 40 : RYTHMES SCOLAIRES : poursuivre la bataille pour le retour à 4 jours pour tous !
< 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo