Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


24 avril 2018 |
Classe exceptionnelle 2017
Publié; le 24 avril 2018, mis à jour le 14 mai 2018 | Snudi Fo 33

Compte-rendu de la première CAPD Classe exceptionnelle

Promotion 2017


Une CAPD exceptionnelle !

1°) Exceptionnelle car les représentants qui y siégeaient avaient été tirés au sort.

En effet, les représentants Hors Classe élus étant eux-mêmes promouvables, ils ne pouvaient pas siéger. Deux représentants ont donc été tirés au sort parmi tous les enseignants Hors Classe non promouvables.

Parmi eux, Philippe Fafiotte.

2°) Exceptionnelle : Le Dasen convoque les experts de son choix.

Philippe Fafiotte, conformément à l’article 31 du décret 82-451 du 28 mai 1982 a demandé la présence d’un expert SnudiFO.

Le Dasen refuse :

- « Vous avez été tiré au sort, l’article 31 ne s’applique pas pour vous ».

Le Dasen a cependant convoqué 2 autres experts, d’un autre syndicat.

Commentaire de FO :

Le Dasen invente les représentants du personnel de second ordre : Ceux pour qui les décrets s’appliquent, et les autres !

3°) Exceptionnelle : Peu d’élus à la promotion !

Deux viviers sont présentés par l’administration

Vivier 1 : 275 enseignants et 102 promus

Vivier 2 : 79 enseignants et 27 promus

Image en ligne

Image en ligne

4°) Exceptionnelle : Équilibre Homme Femme ?

JPEG - 9.6 ko
Vivier 1
JPEG - 9 ko
Vivier 2

Philippe Fafiotte interpelle le Dasen

Dans le vivier 1 : 61 % des promouvables sont des femmes et 39 % des hommes.

Sur les promus du vivier 1 : 55 % sont des femmes.

Dans le vivier 2 : 37 % sont des femmes.

Réponse du Dasen : Les équilibres ont été respectés.

Rappel de FO : Les chiffres fournis par l’administration sur le Département de la Gironde dans le cadre des prochaines élections professionnelles indiquent que 17 % des enseignants sont des hommes et 83 % des femmes.

5°) Exceptionnelle : des critères subjectifs, inconnus, nébuleux, inexistants ...

• Les avis

Philippe Fafiotte souhaite obtenir lecture de l’avis donné par le Dasen à certains agents

Le Dasen refuse.

Et pour cause

FO s’est procuré par les agents promouvables leur dernier rapport d’inspection

Madame X

Inspectée en 2014, on peut lire sur son rapport d’inspection

Note : 20/20

IEN « Madame X gère son école avec une grande conscience professionnelle. Je la remercie et la félicite pour son engagement »

Dasen « Avec mes félicitations pour l’ensemble de votre action ».

Mais elle obtient un avis « satisfaisant » pour la promotion classe exceptionnelle.

Monsieur Y

Inspecté en 2009, on peut lire sur son rapport d’inspection

Note : 17,5/20 (pas d’inspection depuis)

IEN « enseignant chevronné et directeur dévoué. Son excellent travail mérite des félicitations »

Dasen « Avec mes félicitations »

Mais il obtient un avis « satisfaisant » pour la promotion classe exceptionnelle.

Et ce ne sont pas les seuls…

Les avis toujours

Philippe Fafiotte interroge sur 3 collègues ayant obtenu des avis très satisfaisants et qui ne sont pas promus.

Réponse du Dasen

Les quotas de promus avec cet avis ayant été atteints, ils ne peuvent pas être promus.

L’âge

Philippe Fafiotte pose des questions sur l’age des promus ayant eu un avis excellent. Certains sont très proches de la retraite, d’autre sont nés en 1970.

Il souhaite aussi savoir comment expliquer aux collèges « retoqués », non promus, avec des avis satisfaisants, qu’ils vont probablement partir à la retraite sans passer à la Classe exceptionnelle.

Réponse du Dasen

« La philosophie de la classe exceptionnelle n’est pas une logique de barème mais une logique de promotion.

La philosophie, ce n’est pas de partir à la retraite à la classe exceptionnelle.

On expliquera aux déçus que ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas un avis excellent qu’ils ne sont pas bons en classe ».

Philippe Fafiotte a bien compris ce que n’était pas la Classe exceptionnelle. Il demande alors ce que c’est.

Réponse du Dasen

« Le mérite et la compétence ! »

« Ce sont ceux qui ont le plus de mérite et le plus de compétence qui sont promus. »

« Si des gens ont du mal à le comprendre, on saura leur expliquer car le dialogue est constant. »

PPCR : Des conséquences inacceptables pour les personnels :

FO revendique l’abrogation du décret du 5 mai 2017.

Rappelons que FO a voté contre le PPCR alors que le Snuipp et le SE-Unsa ont voté pour.

On a beau dire, quand on vote pour, c’est qu’on est d’accord.

Philippe Fafiotte a voté contre.


Voici sa déclaration de vote :

En tant que représentant du personnel, vous me demandez un vote concernant le passage à la classe exceptionnelle de certains enseignants des écoles de la Gironde.

Je suis bien évidemment favorable à la promotion de ces femmes et des ces hommes qui ont consacré leur carrière, bientôt finissante pour certains d’entre eux, au service de l’État.

Mais je suis également favorable à la promotion de tous les autres qui ont pu candidater ou non, et qui ont tout autant de ce prétendu mérite.

Ce qui est profondément injuste, indigne et même exécrable, c’est le manque de reconnaissance envers des agents du service public qui ne sont pas promus.

Soit parce qu’ils ne peuvent pas être candidats, soit parce qu’ils ont la mention satisfaisant seulement ou même insatisfaisant, en étant relégués en bas de tableau avec la grande majorité des promouvables.

Sans parler du fait qu’il faille candidater pour être promouvable.

Ceux qui sont proposés à la promotion, sont propulsés en haut du tableau, au dessus des autres, quelque soit leur ancienneté, grâce aux 140 et 90 points alloués aux personnes bénéficiaires de ma mention excellent ou très satisfaisant qui leur a été attribuée parce que l’administration les a considérés comme plus méritants.

C’est l’application de la volonté des Ministres dans le cadre du PPCR Parcours Professionnel Carrières & Rémunérations.

En quoi, et pourquoi, la plupart des agents qui ne seront pas promus seraient moins « méritants » que les autres ?

Pour quelles raisons une majorité d’enseignants devraient partir prochainement à la retraite en ayant été écartée de cette promotion après avoir consacré toute une carrière au service de l’état avec autant de zèle, de conviction, d’application et d’efforts que les promus ?

C’est révoltant.

C’est pourquoi, je voterai contre une promotion qui favorise les uns au détriment des autres, une minorité de favorisés par rapport à une majorité de laissés pour compte.


Retour sur le communiqué du SNUDI FO du 30 novembre 2017 : Classe exceptionnelle : un grade réservé à une minorité, une sélection arbitraire

cale




Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo