Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


28 février 2018 |
FlashActu 68 : Carte scolaire 2018 : Gestion de la pénurie sur le dos des personnels !
Publié; le 28 février 2018, mis à jour le 6 mars 2018 | Snudi Fo 33

CTSD et CDEN février 2018


DANS LE DOUTE, ON FERME !

DANS LE DOUTE, ON N’OUVRE PAS…

MAIS TOUT VA MIEUX SELON LA HIÉRARCHIE ! UN MAÎTRE-MOT : SÉ-RÉ-NI-TÉ !

« Les déclarations préalables faisant état d’inquiétudes et de chiffres alarmistes manquent d’objectivité. »

Le DASEN ne veut pas entendre dire que tout va mal et ajoute lors du CDEN :

« Certains (syndicats) ont besoin de contre-vérités pour exister …. » , « Beaucoup de sottises se disent ! »

Heureusement, il est là pour « rétablir la vérité » Amen !

Toujours d’après le DASEN :

« le taux d’encadrement s’améliore sur tous les segments, sur tous les territoires et on ne peut pas le nier : si des taux restent trop élevés cela s’améliore globalement. »

FO avance les chiffres !

- 20 écoles maternelles auraient à minima 29 élèves par classes
- 34 écoles élémentaires ou primaires auraient entre 27 et 29 élèves par classe
- 7 écoles maternelles subiraient une mesure de carte scolaire et auraient après fermeture plus de 27 élèves par classe

Pour LE SNUDI FO c’est 250 postes d’adjoints qui manquent !

· côté remplacement pour le DASEN, « Tout va mieux aussi On le constate au quotidien ! Donc, en toute logique, on ne va pas abonder cette année ! Le remplacement marche bien. Je préfère ouvrir un maximum de classes. »

- 28 685 journées non remplacées en 2015 2016
- et donc, en toute logique cela sera 4 suppressions de postes actées hier en CTSD et annulées ce matin en CDEN suite au tollé des représentants syndicaux !

Pour LE SNUDI FO c’est 177 postes qui manquent !

Force Ouvrière est intervenu sur les atteintes au droit de tous les enseignants au travail à temps partiel qui a été largement sacrifié pour améliorer les besoins de remplacement.

Réponse du DASEN : « Le delta des temps partiel n’a pas varié. On a resserré les boulons sur les temps partiels sur autorisation. On fait la différence entre ce qui relève du droit et de l’autorisation. Permettez-moi de réguler ce qui doit être régulé. Le service public doit être au service de son public, sans quoi on n’est plus un service public ! »

· PDMQDC : « on ne supprime pas tout et on ne nie pas les bienfaits de ce dispositif. On ne doit pas opposer classes dédoublées et PDMQDC. » et donc 50 % des postes sont conservés.

· RASED, bilan 2017 et projection 2018 : « relative stabilité », pas de postes créés et, comme cette année, une grande part des postes spécialisés seront occupés par des collègues non spécialisés (74 enseignants non spécialisés sont actuellement en poste dans l’ASH). Stabilité oblige !

DASEN : « La politique ASH dans ce département depuis 15 ans a conduit à la situation actuelle »

Il refuse d’expliciter cette phrase en CTSD qui reste mystérieuse … un début de prise de conscience… autocritique ? Précisons que notre DASEN est en poste en Gironde depuis juillet 2014….. Chacun appréciera…

Frais de déplacement des enseignants spécialisés

Soucieux de son image au ministère où le DASEN « a horreur de passer pour un clown », il exprime sa colère après les collègues spécialisés qui n’auraient pas saisi leurs frais à temps « par négligence » (phobie administrative, peut-être ?). Du coup l’enveloppe qu’il avait obtenue n’a pas été utilisée, il a dû la renvoyer au ministère. Quid des collègues spécialisés à qui les IEN ont demandé de ne plus se déplacer faute d’enveloppe budgétaire ? Et quid de ceux qui n’ont pas été remboursés de leurs frais ? : « L’enveloppe est repartie ! ». En conséquence et afin « de ne pas passer deux fois pour un clown », là où l’enveloppe n’a pas été utilisée « eh bien il n’y aura pas de budget prévu ! ». M. le DASEN « s’inscrit parfaitement dans les demandes ministérielles. Sans quoi je ne serai plus là ! »

0+0=0 poste pour l’ASH à la rentrée 2018

Pour le SNUDI FO, il manquera …

55 postes de psychologues scolaires / 104 postes de maitres G / 95 postes de maitres E

La ruralité

Le secteur rural est mis sur le même pied que l’enseignement prioritaire. Les mesures de sauvegarde sont prises lorsqu’il y a un projet entre communes. Pour une ouverture le chiffre est fixé à 25. En dessous de 25, « on ferme et ça s’appelle l’équité et une bonne répartition des moyens ». 104 écoles en Gironde sont concernées par la ruralité. Au niveau des RPI lorsqu’un poste ferme « ce n’est pas la loi du dernier arrivé qui part. C’est l’organisation pédagogique qui prime. On ne met pas la fermeture là où est le dernier arrivé. » La règle de l’ancienneté dans le poste n’est plus appliquée prioritairement. Cela mérite des éclaircissements et augure d’une discussion animée en CAPD demain …

En guise de conclusion et pour répondre à la déclaration préalable du Snudi FO, M. le DASEN affirme : « Tout n’est pas rose mais tout n’est pas noir non plus. Il reste des points à travailler mais on doit reconnaitre que la tendance est favorable. On est dans une logique de rattrapage. »

3 POSTES POUR 702 ÉLÈVES A LA RENTRÉE 2018, QUEL RATTRAPAGE ?

- 38 écoles ont été défendues par les représentants du personnel,
- 36 demandes ont été balayées d’un revers de main !

Au mieux un réexamen sera effectué en juin lorsqu’une bataille de chiffres existe. En effet, les chiffres donnés par les directeurs, les mairies et souvent confirmés par les IEN sont contestés, jugés « impossibles », donnés « par une directrice non fiable ». Mais dans le doute, ce sont des décisions de fermetures qui sont prises qui pénaliseront les collègues lors du mouvement… Mais non ! M. COUX affirme que cela « les protégera » puisqu’ils auront 10 points et une priorité de retour sur poste…

La méthode de travail pour le CTSD sera encore cette année en 3 temps (mars, juin, septembre) avec en objectif ouvrir 140 classes au 31 aout . Création de 110/112 postes en février, 11 en juin et 15 en septembre. Il y aura des fermetures fin août possible mais pas en septembre.

Des mesures de sauvegarde pour les territoires ruraux seront prises. 2 dispositifs en plus de moins de 3 ans assurés. 5 postes conseillers pédagogique en plus et l’an prochain encore 5. Objectif : 3 conseillers par circonscription avec pour objectif final : 3,5 conseillers pédagogiques à n+2 en secteurs difficiles.

Dédoublement de classes

Coût net des créations des postes dédoublés : 72 ETP

5 classes en REP n’ont pas été dédoublées car « la sociologie des écoles (pourtant classées en zone d’éducation prioritaire) ne le justifiait pas ». Les moyens seraient « récupérés pour 9 écoles orphelines : on ne se les met pas dans la poche ! ». M. COUX « fait le pari de l’intelligence collective » lorsqu’on lui demande ses critères de dédoublement. « Les seuls critères sont la sociologie. » Invité à préciser lesquels exactement : « Évaluation, catégories socio-professionnelles et… plein de choses ! »…

Concernant les effectifs des CP dédoublés : « priorité de les contenir à 12. À 15, le protocole n’est pas applicable… » Interrogé sur les difficultés matérielles : « quelques problèmes de locaux à régler, la priorité c’est le dédoublement. Si on doit mettre 2 enseignants dans 1 salle, ce sera à la marge et on sera dans une logique de co-animation. »

Contrairement à l’ensemble des représentant du personnel, M. le DASEN est certain que ce dispositif n’impactera pas le taux d’encadrement des autres classes….

— FO A VOTE CONTRE CETTE CARTE SCOLAIRE AU CDEN !

— FO s’oppose à cette destruction organisée !

— La défense de notre statut, du service public d’éducation,

— c’est la défense de toute la Fonction Publique !

TOUS en GREVE, le 22 Mars

Lire le communiqué intersyndical du 22 février 2018

FERMETURES

OUVERTURES

DD = classes dédoublées

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 33 : spécial "mouvement INTER-départemental"
FlashActu 32 : changement échelon 2017/2018 : première victoire de FO / ATSEM : menaces sur l’école maternelle
FlashAct 31 : GREVE 16 nov 11h30 place République à BDX / Apprentissage
FlashActu 30 : sélection à l’université : mettre en échec l’offensive du gouvernement
FlashActu 29 : jeudi 16 nov : grève et mobilisation interprofessionnelle
FlashActu 27 : Inscrivez-vous nombreux aux RIS du SNUDI FO 33
FalshActu 26 : PPCR, HSE : en marche vers l’austérité !
FlashActu 25 : 10 octobre, l’imposante mobilisation des fonctionnaires
FlashActu 24 : PE Stagiaire : jury licencieur, jury déshonneur ! Notre STATUT seul rempart contre la PRÉCARITÉ
FlashActu 23 : Les PE répondent massivement à l’appel à la grève du 10 octobre
FlashActu 22 : Mardi 10 octobre ! Amplifions la mobilisation !
FlashActu 19 : Les IEN passent, les RIS demeurent ....
FlashActu 18 : Tous en Grève le 10 octobre : Informez le SNUDI de l’état de la mobilisation dans vos écoles
FlashActu 17 : Contrats Aidés : pétition intersyndicale - 10 octobre : TOUS en GREVE !
FlashActu 15 : Évaluations CP et autres / Grève 10 octobre
FlashActu 14 : RIS du SNUDI FO 33 : participez nombreux !
FalshActu 13 : jeudi 21 septembre l’UD FO 33 sera dans le cortège - RIS : venez nombreux !
FlashActu 12 : Contractuels-contrats aidés-ordonnances = PRÉCARITÉ
FlashActu 11 : 12 000 "fainéants" ont battu le pavé à Bordeaux
FlashActu 10 : Accident de service : la bataille est rude ! FO opiniâtre !
< 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo