Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


Mars 2017 |
CAPD mars 2017 : Résultat du mouvement INTER ----- Spécial REP +
Publié; le 10 mars 2017, mis à jour le 13 mars 2017 | Snudi Fo 33

Permutations 2017 : « Aucune amélioration ! »


Lundi 6 mars, les collègues ayant formulé une demande de changement de département pour la rentrée 2017 ont obtenu le résultat : moins d’un enseignant sur 4 a obtenu satisfaction !

- 42 % de satisfaction en 2005 – entre 21 et 25 % (2) depuis 5 ans.

- Ces résultats remettent en cause le droit à mutation.

- Ils sont la conséquence du manque de postes et de la politique d’austérité appliquée à tous.

Cette année, sur les 16 741 demandes de changement de département pour la rentrée 2017 (16 482 en 2016), seules 4 009 (3 948 en 2016) ont obtenu satisfaction, soit un taux de 23,94 % (23,95 %). Si on revient plus de 10 ans en arrière, le taux de satisfaction des permutations était de 42,74 % (soit presque deux fois plus). Quand cela va-t-il cesser ?

Si les calibrages (nb de mutations accordées en entrées ou en sorties - hors permutation terme à terme) étaient plus élevés, le taux de satisfaction pourrait augmenter. Il s’agit donc bien d’une volonté politique de limiter les mutations.

- Seulement 11,6% de satisfaction pour entrer en Gironde !

- 32,6% pour en sortir.

— En pièce jointe :

v Le bilan du SNUDI FO 33 : « en entrées ou en sorties depuis ou vers la gironde »

Ø Les barèmes des derniers mutés par département,

Ø Le nombre de demandes et de mutation par département,

Ø Le guide ineat/exeat.

PDF - 1.4 Mo
Le bilan du SNUDI FO 33 : « en entrées ou en sorties depuis ou vers la gironde »

v Le communiqué du SNUDI FO national : « Permutations 2017 : aucune amélioration ! ».

PDF - 98.9 ko
2017 03 09 Communiqué permutations

Le SNUDI FO 33 est à votre disposition :

Pour vous aider à constituer vos dossiers de demande d’ineat et/ou d’exeat


Dispositif REP+ : un laboratoire de la déréglementation


Dans le cadre de la refondation de l’école, le dispositif REP+ est maintenant en place depuis trois ans.

Côté cour, la ministre « communique » sur les journées libérées pour les enseignants et sur l’indemnité REP+.

Côté jardin, le dispositif est un véritable laboratoire de la dérèglementation permettant toutes les dérives locales en matière d’annualisation de temps de travail et de flexibilité. Il permet également aux inspecteurs d’académie de généraliser les postes à profil, notamment pour la direction d’école, contre le barème et le statut.

Il aboutit même parfois à des situations ubuesques avec l’ensemble des titulaires d’une école absents sur la même journée, et remplacés par des brigades REP+ qui sont souvent de jeunes collègues, ce qui ne peut qu’être facteur de désorganisation de l’école …lire la suite ici

cale




SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo