Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


25 juin 2016 |
FlashActu 102 : XXVIIème Congrès de l’UD FO 33 : Philippe MANO, élu secrétaire général
Publié; le 25 juin 2016, mis à jour le 1er juillet 2016 | Snudi Fo 33

Aux adhérents du SNUDI FO 33

Les 23 et 24 Juin s’est tenu à Bègles le XXVIIème Congrès de l’Union Départementale FO de la Gironde

- Plus de 120 syndicats représentés,
- Plus de 300 délégués présents.

Philippe MANO,

Professeur des écoles, secrétaire départemental du SNUDI FO 33, a été élu secrétaire général de l’UD FO33* En présence de Jean-Claude MAILLY, secrétaire général confédéral.

- Nathalie ALEXANDRE, trésorière du SNUDI, a été élue trésorière de l’UD FO 33
- Eric MARTEL, membre du bureau du SNUDI, a été élu à la commission de contrôle de l’UD FO 33

Ce congrès a réaffirmé son attachement à la place des enseignants dans le syndicalisme ouvrier, confédéré et indépendant conformément au Manifeste des Instituteurs Syndicalistes de 1905 : « les instituteurs réclament le droit de se constituer en Syndicats. Ils veulent entrer dans les Bourses du Travail. Ils veulent appartenir à la Confédération Générale du Travail. »

* l’UD FO33, regroupe tous les syndicats FO du département, tous secteurs d’activités confondus (enseignement, territoriaux, santé, métallurgie, transport, commerce, alimentation, chimie, poste, télécommunication…)

Extrait de l’intervention de Philippe MANO : secrétaire du SNUDI FO33 "… Devant cette situation deux options se présentent. Celle d’accompagner, de cogérer et de collaborer ou celle de résister et d’organiser les salariés en toute indépendance. Pour faire court 2 options se présentent syndicalisme d’accompagnement ou syndicalisme de revendications. Les grèves et manifestations qui sont massives depuis le 9 mars 2016 montrent que les salariés sont prêts et déterminés. La très grande réussite de la manifestation nationale du 14 juin proposition de notre confédération est un exemple flagrant de la justesse de notre positionnement. Ils peuvent bien mentir... nous étions 1 million !!!! Ils peuvent bien utiliser le 49-3, nous dénigrer, nous calomnier, nous interdire de manifester, nous ne lâcherons pas, nous défendrons la démocratie, le droit de manifester et de revendiquer. Il est clair qu’en œuvrant de manière indépendante nous avons contribué à faire que le mot d’ordre de retrait soit repris par une grande majorité de salariés et d’organisations syndicales. Nous pouvons même dire aujourd’hui qu’une très large majorité de la population rejette ce projet de loi, rejette l’utilisation du 49-3. Depuis plus de trois mois la revendication de retrait est ancrée dans le paysage social. ...Nous n’avons qu’un axe : C’est celui d’organiser les salariés, c’est celui d’organiser la classe ouvrière. C’est celui de développer le nombre de nos adhérents. C’est celui de réunir les instances de chaque bureau de syndicats et de chaque CE de syndicats. C’est celui de développer le rapport de force. ... A Force Ouvrière nous sommes des partisans de la lutte des classes, nous sommes des partisans de la charte d’Amiens de 1906, nous sommes des partisans de l’indépendance syndicale ! Aidons à développer la conscience de classe de nos adhérents. Gardons les principes et orientations de celles et ceux qui ont créé cette UD en 1947 ! C’est l’axe sur lequel nous devons rester pour continuer à développer notre UD FO 33 C’est l’axe sur lequel je vous propose de continuer ensemble de développer le syndicalisme ouvrier confédéré libre et indépendant. Vive l’UD FO 33 ! Vive la CGT FO !"

Extrait de l’intervention de Marlène FERNANDEZ : déléguée du SNUDI FO 33

« … Face à des attaques qui se répètent et s’intensifient, les enseignants girondins auraient pu choisir la voie de la résignation et de la soumission en s’enfermant dans un syndicalisme de collaboration dont nous sommes cernés. Or, leur réaction a été sans équivoque. Ils ont décidé de faire du SNUDI Force Ouvrière le 2ème syndicat de la Gironde, devant l’UNSA aux dernières élections professionnelles. Ils ont choisi la voie de la résistance, la voie de l’adhésion de plus en plus massive à Force Ouvrière, la voie de l’interprofessionnalité, la voie de la défense confédérée, la voie de l’indépendance.

Les 31 mars et 28 avril derniers, pour le retrait de la loi Travail, c’est plus de 100 écoles girondines en grève dont une cinquantaine totalement fermées. Les enseignants girondins font preuve d’un discernement sans faille. Ils ont bien compris qu’obtenir le retrait de cette Loi scélérate serait un point d’appui considérable pour obtenir satisfaction sur nos revendications catégorielles. Ils vivent au quotidien la gangrène de cette Loi Travail et des politiques d’austérité successives.

La misérable aumône qui nous a été accordée au Printemps, n’est qu’une imposture, et n’aura servi qu’à convaincre les derniers doux rêveurs de l’urgence de s’organiser. Car mes camarades, un fonctionnaire sera moins rémunéré en 2017, qu’il ne l’était en 2014. C’est ça la réalité ! Et ce n’est pas la prime aux enseignants de 85 euros nets par mois, annoncée à grand renfort médiatique qui fera taire la colère de nos collègues, exaspérés par ces annonces dévalorisantes, caricaturales et mensongères !

En Gironde, mes chers camarades, c’est la résistance au sein de nos écoles ! Nos collègues l’ont bien compris et font leur cette citation de Jean Moulin : « Je ne savais pas que c’était si simple de faire son devoir quand on est en danger ».

Le danger est là et nous faisons notre devoir ! … »

Extrait de la résolution : adoptée à l’unanimité

« … Le congrès a adopté une motion unanime en préambule aux travaux de ce congrès : « S’en prenant à tous nos acquis sociaux, ce qui nous provoque depuis des mois la mobilisation pour le retrait de la loi Travail, ce gouvernement de va-t-en guerre vient de franchir un nouveau pas en osant, fait sans précédent depuis 50 ans , prétendre interdire la manifestation de ce jeudi 23 juin à Paris des unions régionales d’Ile de France CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL. Le congrès se félicite que la détermination commune des organisations syndicales et de jeunesse avec notre Confédération Force Ouvrière ait fait reculer le gouvernement et obtenu le droit de manifester à Paris ce 23 juin. Le congrès s’élève solennellement contre toute remise en cause des libertés démocratiques fondamentales, en particulier s’agissant des libertés syndicales. Le congrès met en garde les pouvoirs publics et dénonce toute velléité de restrictions à la liberté de revendiquer, de faire grève, de manifester. » … Attaché à l’école laïque et républicaine fondée sur la transmission des connaissances, le Congrès condamne toutes les mesures qui, dans l’éducation nationale, conduisent à la remise en cause de la laïcité. Le Congrès confirme son opposition à la territorialisation de l’école publique et revendique l’abrogation de la Loi de refondation de l’école qui en fournit le cadre. …. Le congrès se félicite du succès de la journée de grève interprofessionnelle du 14 juin pour le retrait de la Loi travail avec une manifestation nationale réunissant un million de manifestants à Paris… Rien n’est joué ! Nous ne lâcherons pas ! La mobilisation continue ! … Le congrès avec la Commission Exécutive Confédérale Force ouvrière prévient que s’il prenait l’idée au gouvernement de passer en force à l’Assemblée Nationale en juillet avec le 49-3, elle ne lâcherait pas, y compris à la rentrée. … »

Pour le retrait de la Loi Travail !

TOUS EN GREVE : MARDI 28 JUIN

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 42 : CADP du 7/12/17 : je te promets... du profilage et du temps partiel ...
FlashActu 41 : Commission de réforme : DANGER / Médecine de prévention / Enseignants référents
FlashActu 40 : RYTHMES SCOLAIRES : poursuivre la bataille pour le retour à 4 jours pour tous !
FlashActu 38 : ATSEM, agents territoriaux, enseignants... : REVENDICATIONS COMMUNES !
FlashActu 37 : CP/CE1 dédoublés, le Président rattrapé par la réalité. - Mutation : FO défend le barème et les CAP
FlashActu 36 : Audience DSDEN : FO dépose les revendications
FlashActu 34 : CR du CHSCT : Inclusion scolaire / fiches SST / contrats aidés
FlashActu 33 : spécial "mouvement INTER-départemental"
FlashActu 32 : changement échelon 2017/2018 : première victoire de FO / ATSEM : menaces sur l’école maternelle
FlashAct 31 : GREVE 16 nov 11h30 place République à BDX / Apprentissage
FlashActu 30 : sélection à l’université : mettre en échec l’offensive du gouvernement
FlashActu 29 : jeudi 16 nov : grève et mobilisation interprofessionnelle
FlashActu 27 : Inscrivez-vous nombreux aux RIS du SNUDI FO 33
FalshActu 26 : PPCR, HSE : en marche vers l’austérité !
FlashActu 25 : 10 octobre, l’imposante mobilisation des fonctionnaires
FlashActu 24 : PE Stagiaire : jury licencieur, jury déshonneur ! Notre STATUT seul rempart contre la PRÉCARITÉ
FlashActu 23 : Les PE répondent massivement à l’appel à la grève du 10 octobre
FlashActu 22 : Mardi 10 octobre ! Amplifions la mobilisation !
FlashActu 19 : Les IEN passent, les RIS demeurent ....
FlashActu 18 : Tous en Grève le 10 octobre : Informez le SNUDI de l’état de la mobilisation dans vos écoles
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo