Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


5 mai 2016 |
FlashActu 84 : ISAE, Loi Travail, Journées de Refondation de l’École
Publié; le 5 mai 2016, mis à jour le 6 mai 2016 | Snudi Fo 33

Augmentation de l’ISAE :

Réalité et tour de passe-passe !

L’ISAE à 1200€ n’efface pas le gel du point d’indice depuis 6 ans.

Avec cette annonce la ministre reconnait que le traitement des enseignants comme des fonctionnaires en général reste un problème. Pour autant cette annonce ne fait pas disparaître le blocage des traitements de tous les fonctionnaires depuis 6 ans.

Pour les professeurs des écoles qui en bénéficieront sans être dupes- elle ne fait pas le compte. Pour les personnels de toutes les autres catégories qui n’en verront pas la couleur, elle confirme la volonté permanente du gouvernement d’opposer les catégories entre elles et de substituer au traitement indiciaire, des primes et indemnités, par nature aléatoires voire arbitraires.

Cette annonce n’est bien entendu pas sans rapport avec la mobilisation qui s’est exprimée lors des deux journées de grève interprofessionnelle du 31 mars et du 28 avril pour le retrait du projet de loi El Khomry. Elle ne peut pas faire oublier le rejet par les PE des conséquences de la réforme des rythmes scolaires dont le dossier n’est pas clos.

La FNEC FP-FO réaffirme toutes les revendications.

Dans ces conditions, la FNEC FP-FO réaffirme sa revendication d’augmentation de 8% du point d’indice et de 50 points d’indice pour tous, le versement de l’ISAE à tous les PE et aux contractuels, son intégration dans le traitement.

- Abandon de la réforme du collège et de la réforme des rythmes scolaires.

- Retrait du projet de la loi El Khomry

Communiqué intégral de la FNEC FP FO en pièce jointe


Journées de refondation de l’école : aveuglement et obstination !

Grande opération de com’ pour vanter le bilan gouvernemental à l’occasion des journées de la refondation.

F. Hollande, M. Valls, les 3 derniers ministres de l’éducation nationale sont présents.

Opération d’auto célébration assez peu risquée il est vrai, puisque l’assistance convoquée pour la circonstance est composée essentiellement de cadres de l’éducation nationale, d’experts proches du cabinet de la ministre, d’élus locaux proches du pouvoir.

F. Hollande : « quand je dis ça va mieux, je peux dire aussi ça va mieux pour l’école ».

Il fallait oser ! Rythmes scolaires, réforme du collège… aucune des mesures de la refondation ne passe…

Les personnels rejettent la loi de refondation ? Qu’à cela ne tienne : « ça va mieux », donc « on continue ».

Morceaux choisis du discours de Hollande :

« La refondation de l’école représente la réussite pour tous et donc la réussite de la France »… alors qu’il manque 40 000 enseignants, que les classes sont surchargées…

« Il faut mettre le système d’enseignement au service de l’économie » Et voilà l’école à l’heure de la loi Macron et du projet El Khomri. Le vrai contenu de la refondation : mettre les enseignants au service du patronat.

« Le rôle de l’enseignant est d’éduquer les jeunes à l’esprit critique (…) au décryptage des réseaux sociaux » Former à l’esprit critique en supprimant 400 heures de cours disciplinaires sur toute une scolarité au collège ? Reste donc « Facebook » : et pour cela en effet, plus besoin de disciplines.

« La réforme des rythmes scolaires a permis d’offrir la possibilité d’activités extrascolaires ». Elle a aussi pour conséquences la dislocation de l’école, l’ingérence grandissante des collectivités locales. Pour ce qui est des activités extrascolaires, rappelons qu’elles sont payantes dans plus d’un tiers des communes. Cette proportion ne cesse d’augmenter.

STOP ! Il faut arrêter le désastre !

Tous les personnels, administratifs, de direction, enseignants, font le même constat :

La charge de travail est de plus en plus lourde. Les garanties statutaires, les droits sont attaqués.

Tout cela pour mettre en œuvre des mesures qui dégradent le service public, qui détruisent l’école républicaine pour la transformer en école des territoires.

Voilà le bilan de la loi de Refondation. Il n’y a aucun consensus.

Communiqué intégral de la FNEC FP FO ici


Loi Travail : Intervention de Jean-Claude MAILLY

Meeting du 3 mai

Au nom de FORCE OUVRIÈRE je veux m’adresser d’abord, devant vous, aux députés.

Vous allez entamer le débat sur le projet de loi travail. Vous avez déjà la possibilité, aujourd’hui, de le repousser en le renvoyant en commission et en demandant au gouvernement d’ouvrir les concertations indispensables pour que cette loi ne soit pas une loi de régression mais de progrès.

Aujourd’hui on en est très loin, c’est pourquoi FORCE OUVRIÈRE réclame son retrait.

Ce projet de loi n’est pas équilibré, il est destructeur de droits sociaux et correspond toujours au principe, non démontré et dangereux, selon lequel, pour que l’emploi redémarre demain, il faut licencier plus facilement aujourd’hui.

D’aucuns célèbrent aujourd’hui les 80 ans du front populaire. Mais ils risquent de le faire de manière schizophrène. En effet, ils s’apprêteraient à mettre fin à une des conquêtes de 1936, à savoir la mise en place de la hiérarchie des normes ! C’est en effet après le mouvement social de 1936 et les accords Matignon qu’une loi du 24 juin a introduit le principe de faveur.

Cela signifierait qu’après avoir trahi Jean Jaurès, ils trahiraient Léon Blum.

Alors, et maintenant je m’adresse à vous, vous qui êtes nombreux sur cette place à quelques encablures de l’Assemblée nationale.

Au-delà de quelques perfidies journalistiques, le combat que nous menons (4 syndicats de salariés, 3 syndicats d’étudiants et de lycéens) n’est pas un combat de posture.

C’est un combat social, économique, démocratique et républicain.

C’est un combat pour demain, c’est un combat pour la consolidation des valeurs républicaines, c’est un combat pour les générations actuelles et à venir.

C’est un combat qui concerne toutes les générations.

C’est un combat qui concerne le privé comme le public.

Car si la convention collective de branche est bafouée, demain ce seront les statuts nationaux qui seront attaqués.

Aujourd’hui, 3 mai 2016 les députés entament un débat que je qualifie d’historique. Ou ils se situent dans la lignée de la république sociale, où ils basculent dans le corporatisme, le néolibéralisme et la régression sociale. Ou ils se « gattazisent » ou ils se socialisent.

Mes camarades, quand on a un droit, on se bat pour le défendre et l’améliorer. On ne courbe pas l’échine, on reste debout. Nous sommes comptables de ce que nos anciens ont obtenu et conscients de nos responsabilités pour les futures générations.

Alors restons mobilisés, mobilisés pour exiger le retrait du projet de loi travail, mobilisés pour l’espoir. Jamais FORCE OUVRIÈRE n’acceptera l’inversion de la hiérarchie des normes.

Vidéo de l’intervention de Mailly ici

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Documents Liés
ISAE communiqué FNEC
PDF - 334.5 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 41 : Commission de réforme : DANGER / Médecine de prévention / Enseignants référents
FlashActu 40 : RYTHMES SCOLAIRES : poursuivre la bataille pour le retour à 4 jours pour tous !
FlashActu 38 : ATSEM, agents territoriaux, enseignants... : REVENDICATIONS COMMUNES !
FlashActu 37 : CP/CE1 dédoublés, le Président rattrapé par la réalité. - Mutation : FO défend le barème et les CAP
FlashActu 36 : Audience DSDEN : FO dépose les revendications
FlashActu 34 : CR du CHSCT : Inclusion scolaire / fiches SST / contrats aidés
FlashActu 33 : spécial "mouvement INTER-départemental"
FlashActu 32 : changement échelon 2017/2018 : première victoire de FO / ATSEM : menaces sur l’école maternelle
FlashAct 31 : GREVE 16 nov 11h30 place République à BDX / Apprentissage
FlashActu 30 : sélection à l’université : mettre en échec l’offensive du gouvernement
FlashActu 29 : jeudi 16 nov : grève et mobilisation interprofessionnelle
FlashActu 27 : Inscrivez-vous nombreux aux RIS du SNUDI FO 33
FalshActu 26 : PPCR, HSE : en marche vers l’austérité !
FlashActu 25 : 10 octobre, l’imposante mobilisation des fonctionnaires
FlashActu 24 : PE Stagiaire : jury licencieur, jury déshonneur ! Notre STATUT seul rempart contre la PRÉCARITÉ
FlashActu 23 : Les PE répondent massivement à l’appel à la grève du 10 octobre
FlashActu 22 : Mardi 10 octobre ! Amplifions la mobilisation !
FlashActu 19 : Les IEN passent, les RIS demeurent ....
FlashActu 18 : Tous en Grève le 10 octobre : Informez le SNUDI de l’état de la mobilisation dans vos écoles
FlashActu 17 : Contrats Aidés : pétition intersyndicale - 10 octobre : TOUS en GREVE !
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo