Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


27 février 2016 |
FlashActu 60 : Loi Travail : Pour FO c’est NON
Publié; le 29 février 2016 | Snudi Fo 33

Loi TRAVAIL : Pour FO c’est NON

Oui à l’unité pour le retrait ! Projet ni amendable ni négociable !

Dans le secteur public comme dans le secteur privé, le gouvernement n’a qu’un seul objectif : détruire les acquis sociaux des salariés et des agents !

Le projet de loi sur le travail de Mme El Khomri n’est pas amendable, il doit être retiré.

L’attaque contre le code du travail recoupe et chapeaute toutes les attaques contre les statuts des fonctionnaires. Par tous les bouts, le gouvernement et le patronat veulent mettre les salariés, les personnels en situation de faiblesse individuelle et donc à la merci de leurs employeurs, que ce soient des patrons privés ou publics, (Etat, Municipalités …). La réforme territoriale, la territorialisation et municipalisation de l’école pour nous, les remises en cause programmées de nos obligations de service …, ne sont que des pièces d’un même puzzle destinées à individualiser les rapports de travail.

Pour nous à FORCE OUVRIERE les choses sont très claires : C’est uniquement par un rapport de force interprofessionnelle (public et privé ensemble) que nous obtiendrons satisfaction.

L’heure est à la défense de nos droits collectifs car l‘individualisation des droits : c’est l‘arme de destruction massive du droit ouvrier. Ce sont les lois Peillon/Hamon/Macron/El-Kohmri… et elles n’épargnent personne. C’est donc la grève interprofessionnelle (probablement le jeudi 31 mars) qui est en préparation par FO, CGT et Sud pour faire reculer le gouvernement et obtenir le retrait du projet de loi. Vendredi 26 février à Bordeaux les Unions départementales CGT 33 et FO 33, Solidaires 33, la FSU 33, l’UNEF BX (syndicat étudiants) se sont rencontrées. Ces organisations condamnent ce projet de loi et en demandent le retrait. Un communiqué commun sera publié en début de semaine.

Vous avez le choix #LoiTravailMerciPatron / #LoiTravailNonMerci

Le bureau du SNUDI FO 33 se réunit mercredi 2 mars, les modalités d’action et de mobilisation en Gironde avec les autres syndicats du 1er degré seront à la discussion. Nous vous tiendrons informés.

Avec la loi Travail, vous seriez plus facilement licencié La redéfinition du licenciement économique donnerait force de loi générale à ce qui était jusqu’alors le résultat de jugements au cas par cas, appréciés par le juge. La loi prévoit de fixer les critères (par exemple la durée de baisse des commandes durant quatre trimestres consécutifs, qu’un accord de branche pourrait réduire à deux !) permettant à une entreprise de justifier des licenciements économiques sans risque pour elle de les voir requalifiés « sans cause réelle et sérieuse » (ce qui donne lieu à réintégration ou indemnisation). Mieux, si vous travaillez dans une multinationale, même si les choses vont très bien ailleurs dans le monde pour le groupe, une perte d’exploitation limitée aux établissements situés en France suffira !

Avec la loi Travail, vous seriez moins bien payé Les négociations sur les salaires, aujourd’hui annuelles, pourront n’avoir lieu que tous les trois ans. Si votre syndicat n’était pas signataire du dernier accord, il ne pourra pas demander l’ouverture de négociations avant la fin de cette période…Tant pis pour le rattrapage de l’inflation  !

Avec la loi Travail, licencié sans cause réelle et sérieuse, vous seriez moins indemnisé Hormis dans les cas de harcèlement ou de discriminations, les indemnités, jusqu’alors évaluées par le juge en fonction de chaque situation particulière, en cas de licenciement abusif, seront plafonnées par la loi (3 mois de salaire pour une ancienneté de 2 ans, 6 mois entre 2 et 5 ans d’ancienneté, …).En revanche, la loi supprime tout plancher. Il sera ainsi aisé à l’entreprise de provisionner le budget lui permettant de pouvoir licencier plus facilement.

Avec la loi Travail, vous travailleriez plus en gagnant moins Là où les accords de branche permettaient d’harmoniser, pour toutes les entreprises d’un même secteur d’activité, le taux de majoration des heures sup, en prévoyant souvent qu’elles soient rémunérées à +25 % pour les huit premières et +50 % au-delà, demain l’entreprise pourra obtenir par un accord de les limiter à +10 %. Dès qu’une entreprise aura obtenu gain de cause, au nom de la compétitivité et de la sauvegarde de l’emploi, que feront ses concurrentes ?… Pour un salarié au Smic resté à 39 heures (4 heures supplémentaires) c’est 20 euros de moins par mois ! Mieux encore, l’entreprise aura la possibilité de convaincre de la nécessité de moduler le temps de travail sur trois ans… autrement dit de lisser les dépassements horaires pour ne plus avoir à payer d’heures sup ! Cerise sur le gâteau : dans une PME de moins de 50 salariés, pas besoin d’accord pour une modulation sur 4 mois...

Avec la loi Travail, vous ne compteriez plus vos heures Vous êtes cadre, ou simplement considéré comme « autonome » dans une PME ou une TPE, l’entreprise vous proposera de ne plus s’embarrasser à compter vos heures, vous passerez au forfait : 218 jours de travail à l’année – sans compter vos heures quotidiennes et bien sûr sans majoration pour heures sup – là où, en étant resté à 39 heures, bénéficiant de 23 jours de RTT vous deviez 205 jours de travail !

Avec la loi Travail, votre santé serait moins surveillée Vous n’êtes pas considéré comme soumis à un risque particulier, plus de visite d’embauche par un médecin mais une simple visite d’information et de prévention par un infirmier ou un collaborateur médecin. Déjà passée à deux ans, la périodicité de la visite médicale sera fonction des conditions de travail, de l’âge, de l’état de santé ainsi que des risques professionnels… Un conseil : restez en bonne santé !

Avec la loi Travail, vous vous reposeriez en travaillant Vous êtes cadre ou salarié « autonome », passé au forfait, l’entreprise vous enlèvera l’obligation d’une durée continue de repos quotidien de 11 heures, en la fractionnant, afin que vous puissiez continuer à travailler une fois rentré chez vous ! Vous pensiez obtenir le droit de vous « déconnecter » (e-mails, sms…) dans le cadre d’un accord  ? L’employeur pourra s’en passer pour décider d’autorité ce qu’il en sera  ! Vous êtes d’astreinte, vous devez intervenir durant votre période de repos. Celle-ci ne sera plus prorogée de 11 heures, mais le décompte se fera de façon fractionnée, intégrant le temps de repos déjà pris, dont la période d’astreinte sans intervention !

Avec la loi Travail, votez pour ne pas être viré L’entreprise qui convaincra de la nécessité d’un accord dit de préservation ou de développement de l’emploi pourra proposer dans ce cadre une augmentation de la durée du travail, sans augmentation des salaires par exemple. Il lui suffira de trouver un ou deux syndicats, représentant 30 % des salariés, pour le signer. Jusqu’à maintenant, si les syndicats représentant 50 % de ces salariés n’étaient pas d’accord, ils pouvaient s’y opposer. Demain, un référendum pourra être organisé pour contourner les syndicats majoritaires s’y opposant. Démocratie ? Quand l’employeur peut aisément convaincre chacun individuellement qu’il risque de perdre son emploi ? Mieux encore, si le chantage a fonctionné, l’accord entre en vigueur et s’impose. Vous refusez que votre contrat de travail soit modifié en conséquence : vous êtes licencié pour motif personnel !

Loi TRAVAIL : Pour FO c’est NON

Oui à l’unité pour le retrait ! Projet ni amendable ni négociable !

Le SNUDI FO 33 vous appelle à rejoindre Le syndicalisme ouvrier confédéré ! La différence c’est l’indépendance ! Adhérez à FO !

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Documents Liés
Loi Travail Tract 2016
PDF - 166.6 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 69 : PDMQDC réquisitionné : CP dédoublé / CONDITIONS de travail : ça CHAUFFE !
FlashAct 68 : Aux adhérents : Loi travail XXL et FO hebdo 3245
FlashActu 67 : Rythmes scolaires : Adoptez une MOTION d’école !
FlashActu 66 : RYTHMES scolaires et CONSEILS d’école : attention / mouvement complémentaire
FlashActu 65 : CSE du 8 juin 2017 : RYTHMES et CALENDRIER scolaires
FlashActu 64 : Carte scolaire : renvoyez vos chiffres ! Maintien/saut de classe : mise au point !
FlashActu 63 : Projet de décret rythmes scolaires : le SNUDI FO s’adresse au Ministre
FlashActu 62 : Compte-rendu CAPD du 30 mai : mvt intra / exeat-ineat
FlashActu 61 : Aux adhérents : FO Hebdo 3242
FlashActu 60 : LSU:il est urgent d’attendre ! / Permutations : un scandale !
FlashActu 59 : Rythmes scolaires/ Dédoublement CP en REP+/ Audience Ministre
FlashActu 58 : Les ministres changent, pas les revendications !
FlashActu 57 : CHSCT abandon du profilage / Vieille Brioude (43) relaxe des enseignantes
FlashActu 56 : Compte rendu CAPD du 9 mai (Hors Classe, RQTH, CFP, profilage, temps partiel...)
FlashActu 55 : Préparation CAPD du 9/05 : Hors classe / CFP / RQTH
FlashActu 54 : Rappel : DEMAIN : assemblée générale à BDX "abandon projet décret remplacement" : participez nombreux !
FlashActu 53 : 1er MAI : liberté, égalité, fraternité, laïcité et république sociale.
FlashActu 52 : Aux adhérents : Meeting 1er MAI / Fiche contrôle mvt départemental
FlashActu 51 : Suicides dans l’Académie de BDX / Publication du décret sur les ORS des PE
FlashActu 50 : FO ne lâche rien : Evaluation PPCR / Décret remplacement / EREA / Grèves : Beaubourg - ESPE de Grenoble
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo