Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


6 février 2015 |
FlashActu 56 : Audience FNEC FP FO 33 avec le conseiller "éducation" de F. Hollande
Publié; le 8 février 2016 | Snudi Fo 33

Délégation Force Ouvrière reçue en audience par le Conseiller « éducation » du Président de la République.

Ce vendredi 5 février 2016, à l’occasion de la venue de François Hollande à Bordeaux, une délégation de la FNEC-FP-FO 33 a été reçue par Monsieur Christophe PROCHASSON, Conseiller pour l’Éducation du Président de la République.

Quelques jours seulement après la grève du 26 janvier, au cours de cette audience qui a duré près d’1h30, nos représentants ont pu mettre sur la table de nombreux dossiers et revendications : Salaires, conditions de travail des professeurs stagiaires, rythmes scolaires, classes surchargées, réforme des collèges, dotations horaires en lycée et non financement des options, orientation après la classe de troisième, augmentation de l’incivilité dans nos classes, ouverture de classes de CAP, Seconde indifférenciée, carte des formations, l’Apprentissage, contrôle en cours de formation (CCF), unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS).

Monsieur Le Conseiller a été très attentif et a assuré notre délégation qu’il porterait nos « messages » au Président de la République. Il a également souhaité qu’une nouvelle rencontre avec notre organisation puisse avoir lieu à Paris.

La FNEC-FP-FO 33 et ses syndicats, continueront à porter les revendications des personnels à tous les niveaux.

Délégation FNEC FP FO 33
- SNUDI FO 33 (1er degré), Marlène Fernandez
- SNETAA FO (enseignement professionnel), Eric Mouchet
- SNFOLC 33 (lycées et collèges), Marie-Laure Saulnier et Reynald Diranzo

Salaires

Face aux arguments des délégués FO (cf PJ : nos salaires, la réalité), M. Prochasson n’a pas eu d’autres choix que de déclarer que les salaires des enseignants du 1er degré « frisaient l’indécence ». Il a annoncé que l’ISAE serait progressivement augmentée : 800€ d’ici la fin du quinquennat et une perspective d’alignement sur le 2nd degré (1200€) par la suite…. (quelle suite ? par qui ? quand ?) FO a fait remarquer que l’ISAE était une indemnité, qu’elle n’était pas comptabilisée dans le calcul des retraites et n’était versée que sur service fait (quid des congés maladies ?). Les enseignants ne peuvent donc se satisfaire de cette maigre obole et réclament une augmentation significative du point d’indice. Commentaire FO : les enseignants du 1er degré ont la même grille indiciaire que ceux du 2nd degré ! Ce sont donc tous les enseignants qui ont un salaire qui frise l’indécence ! Quand à la question du PPCR, la délégation FO a rappelé que cet « accord » n’a pas été signé par les 3 organisations syndicales majoritaires de la Fonction Publique (FO, CGT et Solidaires), car aucune des mesures avancées ne représente un réel gain permettant à minima le rattrapage des pertes de salaires subies. Voir pire, toutes tournent le dos à la revendication essentielle qui est la revalorisation générale du point d’indice, commun à tous les agents, contractuels et titulaires.

Conditions de travail La délégation FO a fait état à M. Prochasson de la dégradation des conditions de travail des professeurs des écoles en lui exposant des chiffres :

Explosion des congés maladies ordinaires (CMO) en Gironde : (chiffres données par l’administration lors du CHSCT de juillet 2015).
- 2012/2013 = 34 000 jours de CMO
- 2013/2014 = 36799 jours (+ 8%)
- 2014/2015 = 44378 jours (+ 20 %), année de généralisation de la réforme des rythmes scolaires !
- Depuis 2015, refus massif d’exercice à temps partiel

Classes surchargées : Plus d’élèves, plus de besoins et moins de postes ! Il y a bien eu 60 000 postes promis en 2012, cependant 80 000 avaient été supprimés pendant le quinquennat précédent. Si la Gironde a bien eu des dotations en poste, ces dernières ne couvrent pas la hausse démographique. Le ratio « postes/élèves » en Gironde est l’un des plus faible de France. A la rentrée 2016, les 123 postes ne suffiront pas pour couvrir les besoins sachant qu’un nombre non négligeable de postes est réservé à la constitution des réseaux d’éducation prioritaire. Le bilan est édifiant : Nous avons plus d’élèves par classe en 2016 qu’en 2008. M. Macé, secrétaire général adjoint du rectorat de Bordeaux, présent pendant l’audience, n’a pu que confirmer les chiffres avancés par Force ouvrière. M. Prochasson a pris note de la situation girondine.

Professeurs des écoles stagiaires : Avec un salaire à 1,13 fois le SMIC (contre 1,8 en 1982), demander aux PES d’exercer à mi-temps dans une classe, d’obtenir un master 2 (bac+5) et de répondre aux exigences de formation de l’ESPE est inacceptable.

Rythmes scolaires

La délégation a rappelé que FO revendique toujours l’abrogation de la réforme des rythmes scolaires qui s’avère ruineuse et nuisible. Ruineuse : car les collectivités locales se retrouvent dans l’obligation de financer les temps d’activités périscolaires. Pour la ville de Bordeaux, la réforme des rythmes scolaires coute par an 4 millions d’euros pour un peu pus de 15 000 élèves. Nuisible : car les écoles se retrouvent sous la double tutelle de l’éducation nationale et de la collectivité territoriale. De fait, l’école devient un enjeu électoral local, exposée aux groupes de pression locaux (politique comme religieux). Alors même qu’elle devrait rester un sanctuaire.

Publications FO remises à M. Prochasson (en PJ)
- Nos salaires, voici la réalité !
- ORS : « La ministre prévoit d’aggraver les obligations de service des enseignants du 1er degré »
- PPCR : « Mépris des fonctionnaires, mépris des organisations syndicales, que cherche le Premier ministre ? »
- Rythmes scolaires : « La loi de Refondation clouée au pilori ».

Force Ouvrière a alerté le Conseiller du Président de la Répub lique : Le gouvernement ne peut pas rester sourd aux revendications des fonctionnaires ! Revendications exprimées massivement lors de la grève du 26 janvier.

- Le SNUDI FO 33 vous appelle à rejoindre le syndicalisme ouvrier confédéré !
- La différence c’est l’indépendance !
- Adhérez à FO !

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Documents Liés
Rapport du Comité de suivi sur la refondation
PDF - 646.4 ko
ORS
PDF - 438.1 ko
Nos salaires
PDF - 189 ko
PPCR Communiqué fnec
PDF - 44 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 102 : carte scolaire R2018 : renvoyez vos chiffres / ParcourSup : inacceptable !
FlashActu 101 : Grève 22 mai (appel intersyndical Girondin) - ESG n°43
FlashActu 100 : Mardi 22 mai : 13h30 (République) / redoublement
FlashActu 99 : CHEMINOTS : grève massive et détermination sans faille !
FlashActu 98 : FORMATION CONTINUE rentrée 2018 / GREVE mardi 22 mai
FlashAct 96 : CAPD du 3 mai : Contractuels / Congé formation / RQTH / Hors classe reporté
FlasActu 95 : mardi 22 mai - GREVE Fonction Publique / 24ème Congrès Confédéral : résister, revendiquer, reconquérir !
FlashActu 93 : Une CAPD exceptionnelle
FlashActu 91 : Classe exceptionnelle
FlashActu 87 : Soutien et solidarité avec les cheminots !
FlashActu 86 : L’école maternelle aux Assises / Inclusion scolaire systématique
FlashActu 83 : Direction d’école : la coupe est pleine / Accès à la Hors Classe : la misère !
FlashActu 82 : Plus de 500 000 manifestants le 22 mars ...
FlashActu : Mouvement départemental 2018
FlasActu 80 : CAPD du 20 mars : profilage/CAPPEI/classe exceptionnelle
FlashActu 79 : 22 mars, pas de République, sans Service Public !
FlashActu 78 : A moins d’une semaine du 22 Mars : préparation et amplification de la moblisation
FlashActu 77 : Rythmes scolaires 2018 : complétez l’enquête FO !
FlashActu 76 : Grève 22 mars : Faites remonter l’état de la mobilisation dans vos écoles
FlashActu 74 : CAPD du 9 mars : Toujours inacceptable !
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo