Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


18 février 2015 | C’est décidé : grève interprofessionnelle des salariés du privé et du public
FlashActu 46 : 9 avril grève interpro/Frais déplacement TRS
Publié; le 19 février 2015 | Snudi Fo 33

Le jeudi 9 avril 2015

à l’appel des confédérations CGT-FO, CGT et de Solidaires *

* la FSU donnera sa réponse au retour de ces congés

Le jour où le gouvernement Valls entreprend un véritable coup de force en décidant d’imposer sa loi "pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques" , dite "loi Macron" du nom de son auteur, par l’article 49-3 de la Constitution, article le plus anti-démocratique qu’il soit ("le coup d’État permanent ’’ selon F. Mitterrand), FO, CGT et Solidaires réunis au siège de FO (La FSU ne donnant sa réponse que début mars…) ont décidé d’appeler à une journée de grève interprofessionnelle, public/privé, contre l’austérité, pour le retrait du pacte de responsabilité, de la loi Macron et de la réforme territoriale le jeudi 9 avril 2015.

"Stop à l’austérité ! Augmentation des salaires, des pensions et retraites et des minima sociaux ! Assez de cadeaux au MEDEF et aux actionnaires ! Retrait du Pacte de responsabilité, de la loi Macron et de la réforme territoriale !"

Cette grève interpro sera au centre des débats lors de l’Assemblée Générale de la FNEC FP-FO de la Gironde, le mercredi 4 mars 2015, à Bordeaux, en présence de notre Secrétaire national général, Hubert RAGUIN.

Grève interpro

FO, la CGT et Solidaires appellent à une journée de grève interprofessionnelle de lutte contre les mesures d’austérité le jeudi 9 avril ont annoncé ces organisations le 17 février, à l’issue d’une rencontre intersyndicale qui a eu lieu à Paris au siège de la Confédération FO.

Par cette action qui doit permettre de « faire converger » les revendications et « exiger du gouvernement et du patronat qu’ils y répondent », il s’agit de « s’engager dans un processus de mobilisation » ont souligné les trois organisations.

Les structures syndicales invitent ainsi « les retraités-es et les chômeurs-ses à se mobiliser et appellent l’ensemble des salariés-es, du public et du privé », à cette journée de grève interprofessionnelle mais aussi à manifester. « Les modalités d’action pour manifester vont se construire d’ici le 9 avril » a précisé pour FO le secrétaire confédéral Pascal Pavageau qui participait avec Michèle Biaggi à cette intersyndicale.

Assistant à la rencontre intersyndicale, la FSU a fait part de son absence de mandat ne lui permettant donc pas pour l’instant de se prononcer sur sa participation éventuelle à la journée d’action. L’organisation donnera sa décision début mars.

Construire le rapport de force

Cette décision d’action commune contre l’austérité avait été largement évoquée au début du mois de février lors du XXIIIe Congrès de la Confédération FO qui se tenait du 2 au 6 février à Tours. En conclusion de la résolution générale adoptée à une large majorité, les 3 000 délégués avaient en effet appelé à « construire le rapport de force à même de faire reculer le gouvernement et le patronat ».

Dans ce cadre et dans le prolongement du rassemblement national du 16 décembre à Paris, organisé par FO et qui avait « permis de réaffirmer les positions et revendications », le Congrès avait donc arrêté « le principe d’une journée nationale de grève interprofessionnelle ».

Au diapason avec les propos de Jean-Claude Mailly, prônant de « passer à l’étape supérieure » pour « contrer cette austérité suicidaire », les délégués avaient acté au sein de la résolution générale la demande de « l’arrêt de l’austérité » notamment au travers du « retrait du pacte de responsabilité » mais aussi de celui du projet de loi Macron ou encore de la réforme territoriale.

A l’issue du Congrès, la Confédération FO avait pris contact avec les sept autres organisations syndicales afin d’organiser une rencontre qui jette les bases des modalités d’une action commune contre l’austérité. La CGT, la FSU et Solidaires avaient immédiatement répondu favorablement à cet appel. A l’instar de FO, la CGT évoquait dès ce début février la nécessité d’organiser une journée de mobilisation pour contester la politique d’austérité.

Déclaration des organisations syndicales CGT, FO et Solidaires Mardi 18 février 2015

Combattre et réduire le chômage, permettre la création d’emplois en changeant de politique économique, préserver les droits et tous les régimes sociaux, garantir et promouvoir le service public, augmenter les salaires (secteurs public et privé), les retraites, les pensions et les minimas sociaux, constituent des priorités sociales, de surcroît en période de crise.

Réunies le 17 février 2015, les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires affirment leur détermination pour faire aboutir ces revendications et lutter contre l’austérité et ses impacts destructeurs tant socialement, économiquement que démocratiquement.

Le « pacte de responsabilité », la rigueur budgétaire, la réforme territoriale, nombre de dispositions du projet de loi libérale « Macron » ainsi que plusieurs décisions des pouvoirs publics et du patronat aggravent la situation des salarié(e)s, des retraité(e)s et des chômeurs(ses).

De nombreuses luttes et mobilisations syndicales sont d’ores et déjà engagées dans les entreprises, les services publics et les secteurs professionnels.

Pour faire converger ces revendications et exiger du gouvernement et du patronat qu’ils y répondent, les organisations syndicales CGT, FO et Solidaires s’engagent dans un processus de mobilisation. Conscientes de leur responsabilité, elles invitent les retraité(e)s et les chômeurs(ses) à se mobiliser et appellent l’ensemble des salarié(e)s, du public et du privé, à une journée de grève interprofessionnelle et à manifester le JEUDI 9 avril 2015.

Flash info spécial TRS* – Frais de déplacement

Des dizaines de TRS* ne perçoivent aucun frais de déplacement depuis la rentrée de septembre…

De fait, le SNUDI FO 33 rencontrera en audience le 3 mars 2015 le DASEN de la Gironde et interviendra une nouvelle fois pour que les personnels en service partagé soient immédiatement défrayés des sommes qui leur sont dûes.

Ainsi, nous invitons les TRS* du département à nous renvoyer la fiche de suivi en pièce jointe afin que le SNUDI-FO 33 défende leur dossier et exige de la DSDEN le paiement immédiat et légitime de leurs frais de déplacement et de repas.

Force Ouvrière était déjà intervenu à ce sujet l’an dernier. Selon la DSDEN, la mise en service du nouveau logiciel Chorus DT en 2015 devait apporter une amélioration considérable, or le bilan est affligeant ! Les problèmes persistent voir s’accentuent !

Nos collègues en service partagé n’ont pas à subir les dysfonctionnements récurrents de l’administration…

Pour Force Ouvrière la situation des TRS* est inacceptable !

En effet, d’après La circulaire n° 2006-175 du 9 novembre 2006 précisant les conditions d’application du décret n° 2006-781 du 3 juillet 2006 et fixant le règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels de l’Education Nationale en service partagé :

« L’indemnisation des frais de transport et de repas ainsi définie est due pour toute journée durant laquelle l’agent accomplit son service, en totalité ou en partie, hors des communes de ses résidences administrative et familiale … Le paiement des indemnités pour frais de déplacements temporaires est effectué à la fin du déplacement ou mensuellement, à terme échu. »

La DSDEN de la Gironde doit respecter les textes nationaux en vigueur et indemniser ses agents en temps et en heure.

Le SNUDI-FO 33 dénonce le caractère alambiqué et inadapté du logiciel CHORUS-DT et réclame que les ordres de mission soient créés par l’administration et non pas par les agents.

Pour la défense et le respect de nos droits individuels et collectifs :

Renvoyez vos fiches de suivi avant le 2 mars au snudifo33@yahoo.fr

* Cette disposition s’applique aux TRS qui exercent tout ou partie de leur service en dehors de Bordeaux Métropole (CUB) ou de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Sud (COBAS).

Force Ouvrière revendique le droit pour tous les enseignants à des ISSR dès qu’ils quittent leur école de rattachement et dénonce la considération par l’administration de Bordeaux Métropole (CUB) et de la COBAS comme une seule et même agglomération.

Le SNUDI FO 33 vous appelle à rejoindre le syndicalisme ouvrier confédéré ! La différence c’est l’indépendance ! Adhérez à FO !

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Documents Liés
TRS fiche de suivi 2014-2015
Word - 18.5 ko
TRS fiche de suivi 2014-2015
PDF - 97.2 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 24 : PE Stagiaire : jury licencieur, jury déshonneur ! Notre STATUT seul rempart contre la PRÉCARITÉ
FlashActu 23 : Les PE répondent massivement à l’appel à la grève du 10 octobre
FlashActu 22 : Mardi 10 octobre ! Amplifions la mobilisation !
FlashActu 19 : Les IEN passent, les RIS demeurent ....
FlashActu 18 : Tous en Grève le 10 octobre : Informez le SNUDI de l’état de la mobilisation dans vos écoles
FlashActu 17 : Contrats Aidés : pétition intersyndicale - 10 octobre : TOUS en GREVE !
FlashActu 15 : Évaluations CP et autres / Grève 10 octobre
FlashActu 14 : RIS du SNUDI FO 33 : participez nombreux !
FalshActu 13 : jeudi 21 septembre l’UD FO 33 sera dans le cortège - RIS : venez nombreux !
FlashActu 12 : Contractuels-contrats aidés-ordonnances = PRÉCARITÉ
FlashActu 11 : 12 000 "fainéants" ont battu le pavé à Bordeaux
FlashActu 10 : Accident de service : la bataille est rude ! FO opiniâtre !
FlashActu 09 : Contrats aidés : résistance et mobilisation 12 sept
FlashActu 08 : CR du CTSD du 7 sept : carte scolaire/contrats aidés
FlashActu 07 : La FNEC FP FO exige le retrait des ordonnances !
FlashActu 05 : mardi 12 sept 11h30 à Bordeaux : Retrait des ordonnances !
FlashActu 04 : RENTRÉE 2017 : peut-elle avoir lieu dans ces conditions inacceptables ?
FlashActu 02 : CR de la CAPD du 29 août. La rentrée 2017 en fanfare !
FlashActu 01 : Suppression des contrats aidés / Rythmes sco : 27% des communes girondines à 4 jours
FlashActu 79 : CAPD du 4 juillet : Ineat/exeat - mvt complémentaire - PES/liste complémentaire
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo