Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


Samedi 30 aoû 2014 |
FlashActu 1 : flash rentrée/ Journal/ Communiqué tps travail TRS ZILet BD
Publié; le 31 août 2014 | Snudi Fo 33

Extraits de la résolution du Bureau National du SNUDI FO du 28 et 29 août :

« Les ministres passent, les revendications demeurent ! »

« Le Bureau National du SNUDI FO 33 se réunit au lendemain de la Commission Exécutive Fédérale et de la démission du ministre de l’Éducation Nationale, à la veille de la rentrée scolaire.

Il partage les termes de la résolution de la CEF :« La situation reste marquée par la volonté gouvernementale de lier les organisations syndicales à une politique d’austérité visant à satisfaire les exigences du patronat, à remettre en cause les garanties des salariés et à abandonner la défense des revendications, via le pacte de responsabilité. De ce point de vue la conférence sociale du mois de juillet, après la grève à la SNCF, après celle à la SNCM, et celles dans l’Éducation nationale, a été un échec pour le gouvernement. En effet, la position prise par la confédération FO, avec la CGT, de quitter la conférence sociale a empêché la mise en oeuvre du « dialogue social », l’objectif affiché étant d’intégrer les organisations syndicales à la politique du gouvernement.

Malgré les résultats désastreux de leur politique tant au niveau économique que social, le président et le 1er Ministre confirment dans leurs dernières déclarations qu’ils entendent aller plus loin et plus vite pour répondre aux injonctions du FMI, de la banque Mondiale et de la commission européenne de baisse du coût du travail. Tel est le sens du remaniement ministériel chaleureusement salué par le président du MEDEF.

Dans ce contexte marqué par une crise politique dont la constitution d’un nouveau gouvernement est un des aspects, la CEF rappelle que FO n’a donné aucune consigne de vote aux diverses élections politiques, ce qui lui permet d’agir en toute indépendance.

Pour la CEF, si les ministres passent, les revendications demeurent avec une urgence toute particulière. La CEF considère en particulier que la revendication salariale, l’augmentation générale des salaires et des traitements, est le levier incontournable pour sortir du marasme économique et social auquel aboutissent toutes les orientations gouvernementales, et particulièrement le pacte de responsabilité, dont l’application est synonyme de destruction des services publics, de baisse du pouvoir d’achat, de licenciements.

La CEF rappelle l’exigence de la confédération FORCE OUVRIÈRE de voir abandonner ce pacte de responsabilité. »

Le BN partage la position de la CEF qui est « prête à relayer toute initiative de la confédération, de la FGFFO, en particulier l’appel à la grève franche et déterminée pour faire valoir nos revendications. »

Le BN partage l’appréciation de la CEF sur la rentrée scolaire ainsi que la décision de la FNEC-FP-FO d’avoir déposé un préavis de grève à partir de la rentrée. « Malgré les affirmations de l’ancien ministre Benoit Hamon, la rentrée scolaire sera marquée par cette politique d’austérité, dont la mise en place de la loi sur la refondation de l’école est partie prenante. Dans ces conditions, la CEF appelle toutes les structures à multiplier les réunions d’instances, les réunions de syndiqués, les assemblées d’écoles, d’établissements, d’universités et de services ouvertes à tous les personnels afin de préparer le rapport de force, dans l’action commune quand cela est possible, et de prendre les initiatives pour faire aboutir les revendications. La CEF rappelle que la FNEC a déposé un préavis de grève afin de couvrir toutes les situations afin d’aller chercher les postes nécessaires et de faire respecter les statuts et obligations de services (...)

Rentrée 2014 :

Territorialisation et austérité contre le statut

Rythmes scolaires :

Tous les problèmes vont s’amplifier en cette rentrée ! Malgré le communiqué optimiste du ministre Hamon, la veille de son départ, qui annonce que 87% des communes appliqueront le décret Peillon et 12% le décret Hamon, les PE demeurent massivement opposés à ces deux décrets de territorialisation de l’école, destructeurs du statut de fonctionnaire d’État.

Dès la rentrée, tous les problèmes vont s’amplifier avec une très grande acuité :

► avec la publication le 22 août du Décret n°2014-942 qui remet en cause les 24 heures d’enseignement hebdomadaire pour les titulaires remplaçants et pour les enseignants exerçant sur les postes fractionnés, l’individualisation des relations avec le DASEN et l’absence de garanties pour une récupération effective…. Voir communiqué en pièce jointe Voir Journal ESG 402 en pièce jointe

situation des stagiaires à mi-temps devant assurer 12 heures d’enseignement sur deux jours consécutifs alors que les journées ne font souvent que 5 heures et demi maximum.

problème de la récréation de l’après midi (obligatoire selon l’Article 4 de l’arrêté du 25 janvier 2002) :« L’horaire moyen consacré aux récréations est de 15 minutes par demi-journée à l’école élémentaire. Cet horaire doit s’imputer de manière équilibrée dans la semaine sur l’ensemble des domaines disciplinaires. A l’école maternelle, le temps des récréations est compris entre 15 et 30 minutes par demi-journée. »

►problèmes de confusion entre le scolaire et le périscolaire, utilisation et réquisition des salles de classes et du matériel scolaire pour les activités périscolaires … Sans oublier les problèmes de sécurité et de laïcité liés au recours massifs aux associations diverses Le BN rappelle que les enseignants du 1er degré, adjoints et directeurs n’ont pas à gérer les inscriptions dans les activités périscolaires. Le BN considère en particulier que le nouveau décret 2014-942 constitue une machine de guerre contre les garanties réglementaires fixant les ORS (obligations réglementaires de service) des PE à 24 heures d’enseignement. Ainsi, en déterminant les ORS des TR et des PE exerçant sur des services partagés, en fonction de leurs missions et non plus en fonction des règles du corps, le décret remet en cause les principes fondateurs du statut général de la fonction publique.

Le BN constate que les rythmes scolaires entraînent également la dégradation des conditions d’accueil des élèves dans le périscolaire avec le décret d’assouplissement/ déréglementation des conditions de diplômes pour les fonctions d’animateur et de directeur d’accueil périscolaires et la suppression de la limite maximale 300 élèves mineurs pour l’accueil périscolaire.

Déjà à Mayotte, où la rentrée a eu lieu le 26 août, les personnels en grève occupent les établissements pour défendre leurs conditions de travail et pour demander l’abandon des décrets Peillon-Hamon. Le SNUDI-FO, avec le SNUipp et la CGT, appelle à une AG de grève le 29 août (...)

Temps partiel

Le nombre de refus de temps partiels sur autorisation, en particulier le 80% rémunéré 85,7%, mais aussi toutes les autres quotités demandées, s’est accentué avec la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Le BN rappelle que le temps partiel est un droit défini par la réglementation Fonction publique.

Direction d’école

Le BN considère que les dernières annonces du ministère quant à l’amélioration des conditions de travail et des indemnités des directeurs d’école sont très en deçà des revendications des collègues. Le SNUDI-FO ne se contente pas de cette aumône et demande une amélioration immédiate de toutes les décharges, une nette revalorisation de l’indemnité et une aide administrative pérenne. Le BN invite les syndicats départementaux à être vigilant sur le respect des quotités de décharge qui risquent d’être remises en cause par les rythmes scolaires. La confusion entre temps scolaire et périscolaire existe de fait dans de nombreuses collectivités territoriales. Le SNUDI-FO condamne cette mainmise des collectivités territoriales sur l’éducation nationale qui exerce une pression sur les directeurs d’école et par conséquent les adjoints afin qu’ils pallient aux manques d’organisations des TAP. Il rappelle que les enseignants sont des fonctionnaires d’état et ne sont pas tenus de devenir des fonctionnaires territoriaux. Ils n’ont pas à établir des listes de présents aux activités périscolaires comme le prévoit les « simplifications » de base élèves. Le BN rappelle que les directeurs ne sont pas tenus de participer aux réunions hors temps de service. Les directeurs ne sont pas à la disposition des mairies. »

Abrogation des décrets Peillon et Hamon Création de tous les postes nécessaires et ouverture de la liste complémentaire Abandon du pacte de responsabilité et des 50 milliards d ‘économie

Bonne rentrée à toutes et tous !

Élections professionnelles du 27 novembre au 4 décembre 2014

VOTEZ FO !

Le SNUDI FO 33 vous appelle à rejoindre le syndicalisme ouvrier confédéré !

La différence c’est l’indépendance ! Adhérez au SNUDI FO 33 !

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
Documents Liés
pdf/journal_esg_402
PDF - 2.4 Mo
pdf/communiqu-_snudi_28.-08
PDF - 277 ko
pdf/grille_2014
PDF - 907.5 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FlashActu 79 : CAPD du 4 juillet : Ineat/exeat - mvt complémentaire - PES/liste complémentaire
FlashActu 77 : Décret Blanquer / Heures Recteur / Loi Travail = Rentrée en fanfare
FlashActu 76 : CR du CTSD du 27 juin : 4 jours / ZIL / ouvertures et fermetures de classes / PDMQDC
FlashActu 75 : GREVE des ZIL : RECUL du DASEN !
FlashActu 74 : DESTRUCTION en marche ! Tous en GREVE mardi 27 juin !
FlashActu 73 : DÉCRET dérogatoire rythmes scolaires : CTM du 21 juin
FlashActu 72 : GREVE dsden BDX : mardi 27 juin : Maintien des 22 circonscriptions pour les ZIL !
FlashActu 71 : Rythmes sco : la position majoritaire des PE doit l’emporter !
FlashActu 70 : 4 JOURS pour tous sur 36 semaines : MOTION d’école / LETTRE aux Maires de la Gironde
FlashActu 69 : PDMQDC réquisitionné : CP dédoublé / CONDITIONS de travail : ça CHAUFFE !
FlashAct 68 : Aux adhérents : Loi travail XXL et FO hebdo 3245
FlashActu 67 : Rythmes scolaires : Adoptez une MOTION d’école !
FlashActu 66 : RYTHMES scolaires et CONSEILS d’école : attention / mouvement complémentaire
FlashActu 65 : CSE du 8 juin 2017 : RYTHMES et CALENDRIER scolaires
FlashActu 64 : Carte scolaire : renvoyez vos chiffres ! Maintien/saut de classe : mise au point !
FlashActu 63 : Projet de décret rythmes scolaires : le SNUDI FO s’adresse au Ministre
FlashActu 62 : Compte-rendu CAPD du 30 mai : mvt intra / exeat-ineat
FlashActu 61 : Aux adhérents : FO Hebdo 3242
FlashActu 60 : LSU:il est urgent d’attendre ! / Permutations : un scandale !
FlashActu 59 : Rythmes scolaires/ Dédoublement CP en REP+/ Audience Ministre
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo