Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


3 juillet | Journal complet en pièce jointe sous format PDF
ESG 39 : Rentrée 2014 - CAPD - CDEN - CHSCT
Publié; le 3 juillet 2014 | Snudi Fo 33

Sommaire

P1 - Éditorial P2 - CAPD P3 - CDEN / CTSD P4 - Rentrée 2014 P5 - CR CHSCT P6 - L’austérité c’est non !

Éditorial

« Le dossier n’est pas clos »

Depuis 2 ans, FO explique que le décret de V Peillon, en territorialisant l’Ecole de la République, est destructeur des statuts des enseignants, des personnels communaux et de leurs garanties statutaires. A 3 reprises les personnels se sont mis massivement en grève pour exiger le retrait de ce décret. Benoit Hamon a réécrit (à la demande de certains...) un soi-disant nouveau décret d’assouplissement : il est venu apporter sa pierre à la dislocation de l’école publique. Pour FO, la justice et la légitimé sont du côté de ceux qui refusent ces attaques : les enseignants, les territoriaux, les parents et les élus. La réforme territoriale présentée par le Président de la République est venu compléter le tableau. Les acquis, statuts, Conventions collectives, Protection sociale, Code du travail, n’existent, c’est en particulier le cas en France, que dans un cadre national. On comprend mieux l’entreprise de destruction des États-nations menée tambour-battant par la « troïka », l’UE, la BCE et le FMI : « l’Europe des régions ». Ces derniers jours, les cheminots se sont levés dans la grève à l’appel de FO, de la CGT et de Solidaires pour combattre la dérèglementation et la privatisation. Ils ont montré le chemin de la construction du rapport de force. La CFDT et l’UNSA jouent comme à leur d’habitude les supplétifs des contreréformes. Pour notre part, les syndicats FO continueront à mettre tout en œuvre pour que l’unité se réalise afin de balayer définitivement les contre-réformes, dont la réforme des « rythmes Peillon Hamon ». Comme le déclare le communiqué commun des fédérations FO, CGT et Solidaires (Enseignement, services publics et de santé) : « Le retrait du décret de janvier 2013 est le seul assouplissement possible. Il n’est pas envisageable que cette réforme puisse s’appliquer à la prochaine rentrée. En s’obstinant à vouloir faire passer sa réforme à la rentrée prochaine, le ministre prend la responsabilité d’une rentrée chaotique. » Pour FO le dossier n’est pas clos. Oui à l’École de la République Non à la « balkanisation » de l’École Publique.

Ph Mano secrétaire départemental

cale

Vous n'êtes pas identifié. Cet article n'est disponible que pour les Adhérents.
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo