Syndicat des Directeurs, Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de la Gironde
17 Quai de la Monnaie - 33080 BORDEAUX CEDEX | 05 57 95 07 61 | snudifo33@yahoo.fr


ÉLÉCTIONS PROFESSIONNELLES DU 13 AU 20 OCTOBRE | L’indépendance, la différence Fédération Nationale de l’Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle - FORCE OUVRIERE
LE SEUL VOTE REVENDICATIF : LE VOTE FORCE OUVRIÈRE
Publié; le 28 septembre 2011 | Snudi Fo 33

TOUTES NOS REVENDICATIONS SONT LÉGITIMES !

Notre statut est le garant de l’existence de l’école républicaine !

Le ministre Chatel organise une rentrée scolaire désastreuse, marquée par les 16 000 suppressions de postes et annonce son intention de rallonger le temps de travail de tous les enseignants. Sous prétexte de modification des rythmes scolaires et de prise en compte des « nouvelles missions », le ministre veut remettre en cause notre statut de fonctionnaire d’Etat. Recruté comme employé de l’E2P, le plus souvent en contrat précaire, l’enseignant sera au centre de toutes les pressions, publiques ou privées. Le népotisme, l’arbitraire et la politisation des recrutements remplaceront le concours, le mouvement et l’avancement, avec leurs barèmes. Ce serait la fin de l’école républicaine.

FO le dit clairement :

- Pas touche au statut général de la Fonction Publique et aux garanties statutaires

- FO ne fait pas partie de ceux qui « entre 4 murs » donnent leur accord pour revoir notre statut !

- Non à l’autonomie des établissements qui conduit à la privatisation

Restitution des 16 000 postes Arrêt de la RGPP

Pour FO, le combat efficace contre les 16 000 suppressions de postes en cette rentrée et les 14 000 annoncées pour 2012 est inséparable de l’exigence d’abandon des contre-réformes et de la RGPP. Un fonctionnaire sur deux partant en retraite n’est déjà pas remplacé ! Jusqu’où iront-ils au nom de la crise ? En votant FO, vous affirmerez que les suppressions de postes et les « réformes » qui les organisent, doivent être abandonnées.

NON à l’austérité, NON au blocage des salaires.

Avec FO exigez :

- 5% d’augmentation immédiate de la valeur du point d’indice pour 2011,

- Rattrapage des 10% de perte depuis 2000 par l’attribution de points d’indice,

- Revalorisation de la grille indiciaire pour toutes les catégories C, B et A. Pas de salaire à moins de 120% du SMIC.

En votant FO, vous direz non au blocage des salaires, non aux primes à la tête du client, oui à l’augmentation générale des salaires et des pensions.

La « dette publique » n’est pas celle des salariés

Pour FO, on ne peut pas défendre les revendications et prétendre « examiner avec le gouvernement les mesures à prendre pour réduire la dette et maîtriser les déficits publics » (extraits du communiqué de l’intersyndicale CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA du 18 août 2011).

FO, un syndicalisme de revendication, un syndicalisme indépendant et efficace

Le gouvernement voudrait que les syndicats l’aident à mettre en place ses contre-réformes au nom de la lutte contre les déficits publics. Pour FO, c’est non. En votant FO, vous voterez pour le pluralisme et l’indépendance syndicale. Pour le retrait de la « réforme des retraites », FO a proposé une grève franche qui bloque le pays, la succession des journées saute-mouton ayant montré son inefficacité. Y a-t-il une autre voie pour l’abandon des 16 000 suppressions de postes, pour l’arrêt des contre-réformes, contre le blocage des salaires ?

Force Ouvrière, une Confédération avec tous les salariés Force Ouvrière n’est pas une organisation « autonome », ce n’est pas un regroupement de circonstance, c’est une Confédération avec tous les salariés.

Salaires, emploi, protection sociale, tout est lié.

TOUTES NOS REVENDICATIONS SONT LÉGITIMES !

cale




SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo